[Tag] Manga : je lis ou je ne lis pas ? 2020

Tag Manga : je lis ou je ne lis pas ? 2020

Je participe cette année au Tag Manga de la blogueuse Angel « Je lis ou je ne lis pas ? » avec les blogueurs/blogueuses Sayu, Yukirine, Yume et Miruralpaga (twitter).
Le principe est simple : chaque participant(e) donne un extrait de manga à lire à chacun(e) des autres participant(e)s (les extraits donnés en librairie ou disponibles sur les sites de maisons d’édition). Après lecture de ses extraits, nous devons dire si nous avons envie ou non de lire le manga.
J’ai proposé les extraits Erased (à Angel), frère à louer (à Yume), BL metamorphose (à Sayu), A silent voice (à Yukirine) et Trace (à Miruralpaga). (j’aurai aimé faire découvrir le manga Blue Flag qui est un de mes coups de cœur du moment, mais il n’y avait pas d’extrait disponible légalement sur internet 😭).
Si vous voulez découvrir ce qu’elles en ont pensé, n’hésitez pas à cliquer sur leur lien :
Article d’Angel
Article de Sayu
Article de Yukirine
Article de Yume
Thread twitter de Miruralpaga

Voici les extraits qu’on m’a proposés et ce que j’en ai pensé (vous pouvez accéder aux extraits en cliquant sur la couverture) :

Extrait proposé par Angel

Résumé : Vue de l’extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province… L’adolescent va à l’école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal… ou presque. Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop.
Seiko traite encore son fils comme un bébé et, avec un mari toujours absent, son monde est d’autant plus centré autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de résister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon…

JE LIS – JE NE LIS PAS

Mon avis : J’étais très contente quand Angel m’a proposé cet extrait. C’est un manga que j’ai énormément envie de lire, la couverture m’attire et j’ai lu tout le bien qu’en pense Angel dans son bilan 2019 (ici). En plus, j’ai beaucoup entendu parler du mangaka Oshimi. La lecture de l’extrait m’a convaincue de lire cette œuvre. Déjà, les illustrations sont très belles mais aussi à cause l’atmosphère. Par petites touches, par des petits détails, l’auteur installe un certain malaise. On se dit que quelque chose cloche mais on ne sait pas trop quoi. Je suis intriguée. Et j’ai très envie de découvrir où cet auteur va nous emmener.

Extrait proposé par Yume
Résumé : Coco a toujours été passionnée par la magie. Hélas, les seules personnes habilitées à la pratiquer sont les sorciers. C’est un don qu’ils obtiennent à la naissance et qu’ils protègent jalousement.
Un jour, un sorcier du nom de Kieffrey arrive dans le village de Coco et c’est en le voyant à l’œuvre qu’elle comprend la véritable nature de la magie : elle se dessine ! À partir de cet instant, Coco va découvrir un monde merveilleux dont elle ne soupçonnait pas l’existence…

JE LIS – JE NE LIS PAS

Mon avis : Je n’ai jamais été tentée par ce manga. La couverture est très jolie mais assez enfantine. Étant une « Ajumma » 😉 , ce n’est pas ce genre de mangas qui attire mon attention en librairie. En ouvrant les premières pages, j’ai été scotchée par la beauté des illustrations. Et j’ai craqué pour la bouille de Coco. J’ai été rapidement prise par l’histoire et c’est l’extrait que j’ai le plus vite dévoré. J’étais à fond dedans et à la fin, j’étais frustrée de m’arrêter là. Encore un manga qui va rejoindre ma liste « à lire ».

Extrait proposé par Sayu
Résumé : À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées.
Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, une des plus belles filles du campus lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu’il l’a sauvée des griffes d’une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n’a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c’est du LL tout craché

JE LIS – JE NE LIS PAS

Mon avis : J’avais repéré ce manga en librairie: la couverture m’intriguait et le résumé aussi. Les thrillers sont un genre que je lis souvent. Tout à fait le genre de manga que j’aurais pu acheter sur un coup de tête. J’ai bien aimé la lecture de cet extrait. On entre directement dans le sujet, le cadre est rapidement posé et avec lui, plusieurs mystères : le héros discret qui se réveille un matin et ne sait pas ce qu’il a fait les 3 derniers jours, une jeune fille de son université qui ne parle habituellement à personne qui vient lui tenir des propos incompréhensibles et surtout la découverte d’un cadavre atrocement mutilé. Ce serait dur de s’arrêter là et de ne pas connaître les raisons à tout ça.

Extrait proposé par Yukirine
Résumé : Haru, 17 ans, retourne chez sa mère au Canada pour y passer tout l’été. Il découvre alors que cette dernière a adopté un petit garçon de 8 ans, Ren. Haru est alors chargé « d’apprivoiser » cet enfant sauvage qui passe son temps à vivre dans la forêt avec les chiens loups de sa mère. Retrouvé inconscient au bord de la route lorsqu’il avait six ans, Ren, qui n’a que son nom comme souvenir en plus des cicatrices de maltraitance sur son corps, n’a jamais pu faire confiance et encore moins comprendre les humains. Il va cependant réussir à trouver en Haru, une personne gentille qui réussira à percer la carapace du jeune loup solitaire qu’il est. Mais Haru doit retourner au Japon. Ils se font la promesse que Ren le retrouvera au Japon pour vivre avec lui. Malheureusement pour Haru, le destin tragique qui l’attend à son retour au Japon le fera tout perdre et tout oublier. Cinq ans plus tard, Ren tient sa promesse et retrouve Haru, qui ignore jusqu’à son existence…

JE LIS – JE NE LIS PAS

Mon avis : Le Boy’s love est un genre que je lis de temps en temps et j’étais contente que Yukirine me propose cet extrait. La couverture me donne moyennement envie (un des garçons me parait très jeune) et le titre n’est pas très engageant. Il est très dur de dire si l’extrait que j’ai lu m’a donné envie de lire ce manga, car il ne fait que 17 pages. Un peu court pour vraiment rentrer dans l’histoire. Le peu que j’ai lu et le résumé attisent quand même ma curiosité. J’ai envie de connaître l’histoire de Ren, cet enfant sauvage. Je suis curieuse de voir comment Haru va l’apprivoiser. Et surtout de les découvrir quand ils sont plus vieux (par contre, j’espère juste que Ren sera beaucoup plus vieux quand ils commenceront leur relation.) Bref, je suis moyennement attirée par la lecture de ce manga, mais j’ai quand même envie d’en savoir plus.

Extrait proposé par Miruralpaga
En rentrant chez lui après une soirée arrosée, Keita, jeune programmeur, s’arrête pour avaler un bol de ramen. Il est contraint de céder son repas a une jeune fille affamée. il ignore qu’il s’agit d’une mototsumitama – une gardienne de l’équilibre de ce monde. Pris entre deux feux quand surgit un mystérieux agresseur, il perd un bras dans l’affrontement. Pourtant, en se réveillant le lendemain matin, il trouve son corps intact… mais a qui est réellement ce bras ?

JE LIS – JE NE LIS PAS

Mon avis : C’est l’extrait qui me tentait le moins au premier abord (illustration de la couverture et résumé). Ce n’est pas le genre de mangas que je lis en général et la lecture de cet extrait a confirmé mon premier ressenti. Les bases sont pourtant bien mises en place et on ressort de cet extrait avec des questionnements : qui est la jeune fille et son mystérieux agresseur ? pourquoi vouloir la tuer ? Je pense qu’il peut être intéressant et intrigant mais ce n’est pas le genre de mangas que j’ai envie de lire en ce moment. En tout cas, pas juste à partir de cet extrait.

Bilan

Déjà, je remercie les autres participant(e)s. Je suis très contente de cette « expérience ». On m’a proposé des mangas de styles et de thèmes complètement différents. Je suis très curieuse de nature et j’aime découvrir de nouvelles choses, et surtout dans des genres que je lis peu. Ça m’a permis de confirmer mon envie de lire certains mangas (Les liens du sang et The Killer inside). J’ai découvert deux mangas (L’atelier des sorciers et Super lovers). Et pour Kurokami, il s’en est fallu de peu pour que j’ai envie de le lire. Si quelqu’un me le conseille fortement, ou si on me le prête, je pourrais me plonger dedans.
J’ai hâte de lire le retour des autres participant(e)s sur les extraits que je leur ai proposés : 3 parce que je les aime beaucoup (Erased, Bl metamorphose et A silent voice), un parce que j’ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes (Trace) et le dernier parce que j’ai lu le 1er tome et que je ne savais pas vraiment quoi en penser, je voulais avoir un autre avis dessus (Frère à louer).

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous lisez certains de ces mangas ou si, au contraire, vous n’avez pas aimé l’un d’eux… Et à me donner des conseils pour des futures lectures.

[Bilan] films 2019

Bilan films 2019

Après mon Bilan dramas (les tops ici et les flops ici), voici le bilan des films que j’ai vus l’année dernière.
J’ai vu 51 films : 12 coréens, 30 japonais, 4 chinois, 3 taïwanais et 2 thaïlandais. Et je n’ai apprécié qu’un tiers environ de ces films !! J’ai vu beaucoup de mauvais films. J’ai eu une grande période durant laquelle je ne recherchais pas la qualité mais j’avais besoin de répondre à mon envie du moment : regarder des adaptations de mangas romantiques que j’avais lus ou que j’avais eu envie de lire des années plus tôt (17 films adaptés de mangas), et dans la foulée, j’ai eu ma période « Yankees ». J’ai regardé 6 films et 2 dramas avec des « délinquants » japonais
Je ne commenterai pas la plupart des films, je voulais faire quelque chose de rapide et je ferai des articles pour certains d’entre eux (demandez moi si vous voulez un avis sur l’un des films de ma liste dont je ne parle pas).

Les adaptations mangas que j’ai préférées :

Principal : koi suru watashi wa Heroine desu ka ? 2018 – My little Monster 2018 –
Waiting for spring 2018 – Seven da
ys 2015

Alors que le sujet me paraissait un peu tiré par les cheveux au départ, j’ai beaucoup aimé Seven days (qui est divisé en 2 films; le manga est en 2 tomes). Il n’est pas parfait mais il a une atmosphère très contemplative et douce, un rythme lent que j’ai apprécié, et les sentiments sont révélés de manière très subtile et juste. Le travail sur le son et les silences m’a particulièrement marqué. En conclusion, c’est un film sensible, délicat et touchant.
Les autres films sont sympathiques et mignons. Ça n’a pas été des coup de cœurs mais ce sont les meilleures adaptations de mangas romantiques que j’ai vues en 2019 et je les ai regardées avec plaisir. Je n’ai pas lu les mangas, donc bien sûr, je risquais moins d’être déçue.

Mes films de Yankees ou délinquants préférés

J’ai enchaîné les films romantiques et les films de Yankees (délinquants japonais). Trop de mignonnerie ont eu raison de moi, il me fallait de la testostérone, des bagarres et des mecs sombres (bon en vrai j’ai un faible pour les Bad boys et le look des Yankees XD)
Sous la direction de Takashi Miike, les Crows Zero allaient être bruts et déjantés. C’était exactement ce qu’il me fallait. Il ne faut pas prendre ces films au sérieux et le scénario pourrait se résumer en deux lignes, mais la réalisation est nerveuse, il y a de beaux plans notamment les scènes de bastons dans des lycées qu’on croirait sortis de films post-apocalyptiques, et les acteurs sont charismatiques (Oguri Shun ❤ ).
Hard romanticker est atypique et fortement dérangeant. J’aurai du mal à le conseiller, la réalisation n’est pas très bonne et il est particulièrement violent, mais il m’a plu. Il ne se passe pas grand chose, on suit quelques jours dans la vie de Gu (magnifiquement joué par un Matsuda Shota charismatique). C’est un tranche de vie dans le milieu des gangsters. D’ailleurs la réalisation est assez proche d’un documentaire, très réaliste. Ça me rappelle des films tels que C’est arrivé près de chez vous ou Orange mécanique (même s’il n’en a pas la qualité) C’est cru, sale, violent, brutal. Le personnage principale est un anti-héros solitaire. À aucun moment il n’est sympathique. Autour de lui gravite des « tronches », des marginaux. Ce sont ces côtés « tranche de vie » et atypique qui m’ont plu.
En parallèle de ces films, j’ai regardé les 2 premières saisons de Gokusen.

Crows Zero – Oguri Shun – 2007

Films que j’ai aimés mais qui n’ont pas été des coups de cœur

Illang the wolf brigade 2018 – Crazy little thing called love 2010 – Commitment 2013
Call boy 2018 – Pandora 2016 – Antique Bakery 2008

Mon flop 5

Wolf Girl and black Prince 2016 – We love 2018 – My brother loves me too much 2017
Spellbound 2011 – Life risking romance 2016

Mon Top 5

Our times 2015 – Dear Ex 2018 – Our little sister 2015 – Dernier train pour Busan 2016
Little Forest 2018

Mon film 2019 préféré ❤

Avez-vous vu ces films ? Qu’avez-vous vu en 2019 ? Que me conseillez-vous (notamment en adaptations de mangas ou en films de Yankees – on ne sait jamais si une nouvelle crise me reprend ^^ ) ? N’hésitez pas à venir en parler en commentaire… Et si vous voulez un article pour l’un de ces films, dites le moi.

Cette année, je vais revenir à mon premier amour : le cinéma asiatique des années 90 et 2000. Déjà car j’ai envie de revoir certains films et aussi pour vous faire partager mes coups de cœurs de ces années-là qui étaient très riches cinématographiquement. À suivre…