[Bilan] Journal de visionnage – Avril 2020

Journal de visionnage – Avril 2020

J’espère que vous avez passé un bon mois d’avril malgré les circonstances. De mon côté, ce mois est passé assez vite. Niveau visionnage, j’ai eu tendance à m’éparpiller mais, à la fin du mois, j’ai réussi à me focaliser sur les dramas commencés et à ne pas en lancer certains qui me faisaient de l’œil (c’était très dur !!). Au final, j’ai augmenté mon visionnage de dramas : j’ai vu 4 dramas en entier et 1 anime et j’en ai terminés 4 autres. J’ai également commencés 2 nouveaux dramas en cours de diffusion.
Par contre, je n’ai vu qu’un seul film.

Voici le Bilan de mon visionnage :

Dramas terminés

When the weather (9/10)
J’ai eu un coup de cœur pour ce drama. Il n’est pas parfait mais il a réveillé en moi beaucoup d’émotions et j’ai aimé son côté doux et lent. Il est très contemplatif : des images de paysages d’hiver, un café qui coule, un personnage qui regarde au loin… Il y a un grand travail autour du silence. Il met en avant les petits plaisirs simples de la vie à travers cette librairie de village et son book’s club. C’est doux et chaud. Mais ce drama parle aussi des blessures auxquelles la vie peut nous confronter (drames, décès, violence…). C’est un drama sur la réparation. Les personnages sont très humains dans le sens où ils ne sont pas parfaits, ils font des erreurs, ont du mal à communiquer. Ils sont tous très attachants. Mes deux petits rayons de soleil étaient In Hwi, la petite sœur du héros, et Jang Woo, son meilleur ami. L’humour passait d’ailleurs souvent par eux. Un beau drama sur les relations familiales et sur le bonheur.

How to buy a friend (8,5/10)
J’ai eu un petit coup de cœur pour ce drama. Déjà, j’ai trouvé le travail de l’image et du cadrage vraiment superbe, avec des plans très originaux. Je ne sais pas si c’était déjà comme ça dans le webtoon ou s’ils ont rajouté cette touche au drama. Les jeunes acteurs étaient très biens. J’ai aimé l’histoire qui avait quelques facilités scénaristiques mais qui a parfaitement réussi à me tenir en haleine tout le long. Il se passe beaucoup de choses et c’est avec étonnement que je me suis rendu compte que je n’avais vu que 4 heures. How to buy a friend est très riche et c’est un de ses points forts : il évoque une multitude de thèmes et regroupe plusieurs genre mais sans que ce soit fouillis. Une belle surprise !

Sungkyunkwan scandal (8/10)
J’ai revu ce drama pour « la recommandation des internautes – un drama historique » organisée par Mdramagirl. Pour voir mon avis, c’est ici

A girl and three sweethearts (8/10)
J’ai revu aussi ce drama pour « La recommandation des internautes – un drama en bord de mer » de Mdramagirl et mon avis est ici

Itaewon class (7,5/10)
Dans mon bilan précédent (ici), je vous évoquais mon enthousiasme pour le début de ce drama. J’étais conquise par les personnages principaux et secondaires, et les relations qui se créaient peu à peu entre eux, mais également par le rythme et l’atmosphère. Malheureusement, à partir de l’épisode 10, ce fut une grande déception. Tout ce qui faisait le charme est mis de côté pour se concentrer sur la résolution de la vengeance, ce que je comprends en soi (il fallait bien conclure) mais cette résolution est très mauvaise : facilités scénaristiques voire incohérences, scènes clichées (la scène sur le pont par exemple)… Tout n’était pas à jeter mais c’était décevant. Et j’avoue, j’aurai aimé un plus grand développement des personnages secondaires. La romance n’est pas terrible non plus.
La belle découverte a été les acteurs (je vais suivre sérieusement la carrière de plusieurs d’entre eux) et le fait d’évoquer des sujets rares à Dramaland comme le racisme et les personnes transgenres (même si ça reste beaucoup beaucoup trop léger). Et j’ai aimé la toute dernière scène de conclusion sur la terrasse. Ce n’est pas un mauvais drama, juste un drama moyen qui m’a beaucoup déçue car il était très prometteur au début.

Love lasts forever – Koi wa Tsuzuku yo Doko Made mo (7/10)
Ce drama est typique de certaines romances japonaises tirées de mangas. Rien d’original. J’ai passé un moment sympa mais je ne retiendrai pas grand chose hormis Karina en sœur exubérante et Sato Takeru que je ne connaissais pas et que je vais essayer de découvrir dans un rôle plus complexe.

Why ru (7/10)
Je n’ai pas du tout accroché avec ce drama et je dois être une des seules. J’ai eu du mal au départ : les personnages étaient très stéréotypés et se faisaient des guéguerres pour des raisons peu crédibles. Je ne déteste pas les histoires qui commencent par la haine pour se transformer en amour, mais j’aime quand c’est plus complexe. De plus, l’humour m’a paru très lourd et il n’a pas du tout pris avec moi. Il y avait beaucoup de clichés qu’on retrouve dans les BL et qui, je pense, commencent à me lasser. J’ai bien compris que c’était (soit disant) pour en jouer (« Zon » pense être un personnage de BL) mais je trouve que, pour le coup, des dramas comme Extraordinary you ou Dramaworld le font beaucoup mieux. D’ailleurs, cette idée-là, assez intéressante, de l’histoire dans l’histoire, est complètement mise de côté et on n’en reparle plus à la fin. J’ai eu l’impression que c’était juste pour justifier le très grand nombre de clichés (le « je tombe dans tes bras » s’est répété un nombre énorme de fois). Je trouvais que les acteurs qui interprétaient Zon et Saifah surjouaient trop au début, au point de donner l’impression de mal jouer. Heureusement, ils se sont petit à petit calmés sur l’humour et le surjeu. J’ai plus accroché à la 2ème partie, mais sans être vraiment emballée J’ai juste eu un sursaut d’intérêt dans les épisodes 9 à 11 mais c’est retombé après : le père qui s’en mêle, le « je te mens pour ton bien », et les malentendus ont eu raison de mon début d’enthousiasme. Par contre, le point très positif de ce drama, ce sont les scènes d’intimité entre Tutor et Fighter. Déjà ce couple casse le côté « petit naïf vs le mec sûr de lui » : celui qui parait au 1er abord plus timide est très entreprenant et celui plein d’assurance est souvent intimidé. J’ai beaucoup aimé l’acteur qui joue Fighter, c’était son 1er rôle et il s’est très bien débrouillé, surtout que certaines scènes étaient improvisées d’après ce que j’ai compris. Et le grand plus de ce drama : nous avons le droit à de vrais scènes de baisers et plus si affinités. 😉 Il donne très chaud ce drama !! Et je ne remercierai jamais assez Aurélie (le monde de Sayu) de m’avoir conseillé d’écouter l’épisode 9 au casque. XD

Sawako – Kimi Ni Todoke (saison 1 : 8/10 – saison 2 : 6/10)
Comme il allait disparaitre du catalogue de Netflix, je me suis dit que c’était l’occasion de voir cet anime qui traine dans ma liste depuis très longtemps. Je ne connaissais pas du tout le manga, donc c’est avec un regard neuf que j’ai découvert cette histoire. La saison 1, sans être extraordinaire, était sympathique et mignonne. Les personnages étaient attachants, ce n’était pas trop cliché et manichéen et l’humour était très très sympa. L’anime évoque surtout les relations amicales qui se construisent peu à peu au sein d’un groupe d’adolescents et insiste beaucoup sur l’importance de la communication. Il y a des scènes très choupis. J’ai adoré les 2 meilleures amies de l’héroïne. Par contre, la saison 2 est très décevante. La romance fait trois pas en arrière !?! Comme si on repartait encore plus en arrière qu’au début de la saison 1. Et surtout, elle devient clichée avec un triangle amoureux et des malentendus qui s’enchainent. Au final, l’ensemble reste néanmoins sympathique et feel good.

Tree of heaven (6/10)
Ce visionnage a été très laborieux et j’ai sauté beaucoup de passages. L’idée de départ était intéressante et j’ai aimé le personnage principal masculin. Il m’a beaucoup touché et je salue l’acteur qui a réussi à donner un côté « animal » mélangé à un côté « enfant » à ce personnage. En tout cas, il était très charismatique. Mais la réalisation était terrible ! Beaucoup (beaucoup) trop larmoyante. Les héros passent les deux tiers du drama à pleurer. Et quand je dis « deux tiers », ce n’est vraiment pas exagéré ! Je ne supportais plus de voir Park Shin Hye pleurer en criant « Oppa ! oppaaaaa » en courant après la voiture. C’était lourd, très lourd ! Trop de larmes tue les larmes… Moi qui pleure facilement, j’étais complètement insensible aux malheurs de cette pauvre fille et je pestais devant tant de bétises. Son personnages est une petite chose fragile qui passe son temps à subir tout ce qui lui arrive, sans réagir (sauf pleurer bien sûr). Je mets ça sur le compte de l’époque : il est sorti en 2006 (même s’il y a des personnages féminins plus forts dans d’autres dramas de cette époque) et je pense que la même histoire, à notre époque, avec un personnage féminin plus fort et moins de larmes, pourrait être intéressant. Le côté mafia aurait pu être plus exploité aussi. J’ai dû sauter toutes les scènes larmoyantes sur fond musical pleurnicheur et les flashbacks soit la moitié du drama. 😕 Bref ! je ne vous le conseille pas !

Dramas en cours

A piece of your mind (8/12)
Tout en parlant d’un thème dur, ce drama est très doux. Il a une belle atmosphère et prend le temps. Il est très touchant et j’aime beaucoup les personnages. Je suis conquise. Je croise les doigts pour qu’il se termine aussi bien qu’il a commencé car il a été raccourci de 4 épisodes, faute d’audience en Corée.

Meow (4/16)
Je suis une amoureuse des chats donc je ne pouvais pas passer à côté de ce drama. Pour l’instant, j’accroche bien. C’est mignon, les personnages sont intéressants et j’ai vraiment envie de voir la suite. Je suis juste curieuse de voir comment ils vont gérer la romance et le fait que le Héros est un chat. En tout cas, je sens se profiler chez moi un Second lead Syndrome.

The Scholar who walks the night (11/20)
Pour valider une case du jeu « Snakes and ladders » auquel je participe (ici), je devais regarder un drama dans lequel il y a une créature magique. J’ai choisi les Vampires de The Scholar. Ce n’était pas une bonne idée. J’ai vraiment du mal avec ce drama. Le début ne commençait pas trop mal mais passés les 3 premiers épisodes, le drama est devenu cliché, ennuyeux et rempli de facilités scénaristiques. Je dois me forcer pour le regarder.

Reply 1988 (2/16)
Je recommence Reply 1988 pour la 4ème fois mais c’est avec plaisir que je partage cette fois-ci mon visionnage avec Jodie du Coin de Jodie qui le découvre pour la première fois. On regarde un épisode par jour, on l’aura donc terminé durant le mois de mai. Et je me régale toujours autant. ❤️

With you (11/24) – Prison playbook (9/16) – Todome no kiss (1/10)
Ces 3 dramas ont pâtis de mon éparpillement. Je ne les ai pas avancés. Je les reprends sans faute ce mois-ci. Je compte en terminer au moins 2 sur les 3.

Films vus

Les herbes flottantes – Ozu – 1959

Les herbes flottantes (Floating weeds) (9/10)
J’ai beaucoup aimé cette première rencontre avec le réalisateur Ozu. Le film s’ouvre sur des scènes d’une grande sérénité dans ue village ancien insulaire (très beau), mais peu à peu les personnages commencent à se confronter. Ce film parle de secrets de famille et de regrets. Il alterne gravité et légèreté. C’est touchant.

Pour le mois de mai, je vais terminer A piece of your mind, Meow et Reply 1988. Je vais essayer de terminer ou avancer les autres. J’ai aussi un visionnage commun qui va commencer : Love by chance, un BL thaïlandais que j’avais beaucoup aimé mais comme la saison 2 sort cet été, je suis contente de me le remettre en tête avant d’enchainer avec celle-ci. Et il faut que je prépare ma « recommandation des internautes » du mois de mai, le thème est « Noona romance ». J’ai déjà une petite idée de celui que je vais proposer mais comme je l’ai vu il y a bien 3 ans, je vais le revoir pour me le remémorer.
Et je compte visionner plus de films. De faire mon alphabet des films asiatiques m’a bien motivé pour en voir ou revoir plus.

Et vous qu’avez-vous vu au mois d’Avril ? que regardez vous en ce moment ? N’hésitez pas à venir en parler en commentaire.

8 commentaires sur « [Bilan] Journal de visionnage – Avril 2020 »

  1. Yeah! J’ai bien fait de venir te lire, je suis récompensée car citéé merci beaucoup, quel honneur! Très contente que tu te régales encore sur Reply. Quant à moi je suis persuadée que je ne l’aimerais pas autant si je le regardais seule. Etre avec toi est un réel plus.

    J’adore la façon dont tu parles de When the weather is fine, c’est vraiment bien décrit. Joli drama même si cela n’a pas été un coup de coeur (j’ai préféré la première partie aux derniers épisodes). C’est vrai qu’il te correspond bien puisque contemplatif.

    Tu me donnes très envie de retenter Ozu. J’avais tenté ado devant un film dont je me souviens plus le titre et devant lequel je m’étais ennuyée. Mais j’ai très envie de réessayer, il est très apprécié des cinéphiles.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu seras citée aussi dans le prochain. Que veux-tu, tu as fait partie de ma vie pendant 20 jours. 😉 ça va me manquer. C’est bien de faire une pause VC mais j’espère pouvoir en refaire un avec toi.

      Pour When the weather, j’ai aussi failli décrocher dans les derniers (surtout un qui tendait vers le très larmoyant) mais ils sont vite repassés à l’humour avec In Hwi et Jang Woo dans l’épisode suivant et ont retrouvé l’atmosphère du début qui me plaisait tant. Donc ça ne m’a pas gâché l’ensemble.

      Bon ben raté pour Ozu. 😉 Je veux en voir un deuxième pour voir si mon intérêt se concrétise. j’ai cru comprendre que herbes flottantes étaient un peu à part dans son œuvre.

      J'aime

  2. Bidonjour !!
    How to buy a friend m’intrigue beaucoup, c’est quel genre , amitié, romance, mystére, école ? .
    Pour Why ru , même sentiment que toi une avalanche de situation cliché alors que les 2 acteurs principaux sont bien et investit dans leur rôle. J’ai vu 2 épisodes mais ca a suffit pour que le scénario me perde, du coup je suis passé à autre chose. Bon et je crois aussi que j’ai fait une surdose de romance scolaire, et j’apprécie beaucooouup plus les relations matures (en tout cas avec des perso matures).
    Sinon j’ai très envie de regarder Reply 1988, de la même équipe de Prison Playbook qui m’a tellement touché.

    Aimé par 1 personne

    1. Hello !
      Merci pour ton commentaire ! Désolée, je réponds tard.

      How to buy a friend est tout ça à la fois mais aussi : enquête, mafia, poésie… Mais si je devais restreindre, je dirais que c’était surtout une enquête et une belle histoire d’amitié (improbable au départ). Il est très court, donc je ne peux que te conseiller de le tenter. 🙂
      Tu n’as pas perdu grand chose pour Why ru. J’ai du mal à abandonner un drama que j’ai commencé mais il va falloir que j’apprenne car je perds du temps pour ceux qui me plairait plus. Les romances scolaires ne me dérangent pas forcément mais il me faut autre chose à côté (comme dans How to buy par exemple) ou au moins que le scénario soit crédible.
      Reply 1988 je ne peux que te le conseiller (c’est mon drama préféré ^^). Il est à la fois très drôle et très touchant. Je retrouve ce côté-là dans Prison playbook que je regarde en ce moment. Si tu veux un avis un peu plus construit, j’en parle dans mon alphabet des dramas.
      https://aigoajumma.com/2020/04/20/tag-lalphabet-des-dramas/

      A bientôt !

      J'aime

  3. J’ai adoré regarder When the weather is fine. *-* ❤ Tu le décris très bien. ^^
    How to buy a friend est prévu.
    J'avais adoré Sungkyunkwan scandal quand je l'ai vu à l'époque. J'adorais surtout les deux seconds leads et l'héroïne. ^^
    A girl and three sweethearts est prévu, Itaewon class aussi.
    Je ne sais pas si je regarderai Koi wa Tsuzuku yo Doko Made mo. J'ai arrêté le manga mais le drama a l'air d'être sympa.
    Je ne me souviens plus trop de Sawako mais j'avais beaucoup aimé. xD Je n'ai pas encore fini le manga par contre.
    Tree ofheaven est dans ma wish mais je ne sais pas si je le verrai un jour vu son côté dramatique. ^^

    J'ai abandonné The Scholar who walks the night.
    A piece of your mind me tente bien. 🙂
    J'envisage un jour de revoir Reply 1988 mais il est encore trop frais dans ma mémoire. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Tree of heaven est plus larmoyant que dramatique en vrai. Sinon, fait comme moi, tu passes toutes les scènes où Park Shin Hye pleure et tu verras, il passe très très vite, vu qu’il ne reste plus grand chose XD (que je suis méchante avec ce pauvre drama !)
      je crois que j’aurai abandonné aussi The scholar s’il ne faisait pas parti d’un challenge. :S
      A piece of your mind, je l’ai presque fini et je suis toujours conquise. Il y a des petites choses dans l’atmosphère qui rappelle When the weather (la douceur, le côté lent et contemplatif, tranche de vie). Il pourrait te plaire. j’en parlerai plus dans mon bilan de mai quand je l’aurai terminé.

      Voir Reply 1988 une fois par an commence à devenir un rituel. XD j’avoue, la 2ème et la 3ème fois, j’avais passé certains passages. Mais là, de le revoir en entier avec Jodie, je redécouvre certains détails et me régale.

      Merci d’être passée 🙂

      J'aime

  4. Sawako je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout, j’ai tenu 6 épisodes. l’histoire était trop classique et puis surtout il ne se passait rien, et moi je m’ennuie très très vite ^^’ Et ton avis confirme le fait que ça n’aurait pas été pour moi, je crois la saison 2 aurait été trop frustrante. Après j’ai eu de bon retours sur le manga qui va du coup beaucoup plus loin.

    Oh moi j’avais adoré Tree Of Heaven à l’époque ou je l’ai vu, je l’écoute même encore l’OST de temps en temps car je le trouve très beau. Après je ne sais pas si j’aimerai autant aujourd’hui, c’est vrai que l’héroine pleure vraiment beaucoup. Ceci étant dit j’avais beaucoup aimé la prestation de Park Shin Hye 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends pour Sawako. Perso, ça ne me dérange pas quand il ne se passe rien. Il se passe plus de choses après. Surtout au niveau amitié. La romance prend son temps dans la saison 1, ainsi que sa « transformation » mais ça m’allait. c’était plus réaliste ainsi. Mais la saison 2 est un beau ratage. Je pense que si Netflix ne l’enlevait pas de son catalogue, je l’aurai mise en pause un très long moment, voire je l’aurai abandonnée.

      Tree of heaven, je suis complètement passée à côté. Je me rends de plus en plus compte que j’ai du mal avec les dramas trop larmoyants. Et Park Shin Hye je ne l’ai vue que dans des rôles où elle pleure beaucoup, du coup, j’ai du mal avec elle. Mais ce n’est pas de sa faute en vrai, car c’est ce qu’on lui demandait à l’époque. J’ai d’autres films avec elle plus récents dans ma liste. J’attends de les voir pour me faire une vraie opinion. Franchement, je crois que je suis aussi mauvaise avec le côté larmoyant de ce drama, car j’aimais l’histoire d’origine et que j’ai été déçue. Le premier épisode, j’étais à fond. Tu prends le synopsis et tu rends l’héroïne juste un peu plus forte, subissant moins, et tu enlèves une bonne partie des larmes pour plus de subtilité et je suis sûre que j’aurai adoré. Le héros, en tout cas, m’a fasciné. Et en effet, l’ost est très beau.

      Merci d’avoir laissé un commentaire. 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s